Volet « Santé » du programme AINA : Première mission de LCDM-SOLIMAD à Imady

Dans le cadre d’une convention entre KILONGA et l’ONG LCDM SOLIMAD, le programme AINA a pour objectif de contribuer à améliorer le système éducatif et sanitaire dans la commune rurale d’Imerina-Imady, site-pilote de KILONGA. Financé par le département des Yvelines, l’ONG LCDM SOLIMAD intervient sur le volet Santé. Elle apporte sa contribution en tant qu’expert de la drépanocytose, en appui à la Politique Nationale de lutte contre la drépanocytose mis en place à Madagascar.

20151125_141326

La première mission , du 25 au 29 novembre 2015, a réuni l’équipe pluridisciplinaire composée par :
– Mme Pascale Jeannot : Présidente Fondatrice et Coordinatrice Générale de l’ONG LCDM SOLIMAD
– Dr Monique Razafinimanana : Vice – Présidente et Coordinatrice Nationale – Médecin Référent ONG LCDM SOLIMAD
– Dr Tahina : Médecin réanimateur, responsable drépanocytaires HJRA. Dépistages.
– Dr Dina : Médecin référent ONG LCDM au sein de l’hopital HJRA Antananarivo
– Mr Toky : Biologiste – Hématologiste.
– Mr Anthony Rakotomahazo : Responsable Mission et logistique ONG LCDM SOLIMAD
– Mme Monique Eugénie Solonomenjanahary (Ny Eja) : conteuse – auteur compositeur, animatrice éducatrice – Sensibilisation auprès des écoles pour l’ONG LCDM SOLIMAD

20151125_112930
Bien que le programme drépanocytose soit mis en place à Madagascar, depuis 10 ans, la commune d’Imerina-Imady, n’a jamais bénéficié de campagne de sensibilisation en ce sens.

20151126_084140

Pour cette première mission, LCDM SOLIMAD a pu sensibiliser et consulter 400 individus, en trois jours, principalement des écoliers et des collégiens de la Commune. Une session de formation des enseignants des 4 écoles primaires publiques (EPP) a également eu lieu et a été particulièrement appréciée.

20151126_082837

D’après la Présidente de LCDM SOLIMAD, Mme Pascale JEANNOT, son équipe a constaté une bonne adhésion et une très bonne collaboration de la part de la population de la commune d’Imerina-Imady. Elle a également évoqué une très bonne réception au niveau du message et bonne compréhension générale de l’origine de la maladie, son mode de transmission.

20151126_143717

Par ailleurs, si les signes cliniques démontraient une majorité de critères orientant vers une anémie falciforme chez les enfants et quelques adultes, les dépistages réalisés ont démontré que ces signes étaient dus à une infection par la Bilharziose et non la drépanocytose. En effet, la Bilharziose et la drépanocytose présentent des signes similaires : ictères (yeux jaunes, anémies, et splénomégalie parfois). Sans un diagnostic approprié, ces personnes seront prises en charge comme ayant une maladie génétique grave, alors qu’une prise en charge spécifique et anti-parasitaire suffirait amplement.

20151126_144135

Ces informations ont été transmises par le Dr Monique Razafinimanana et Mme Pascale Jeannot au Ministre de la Santé dès leur retour de mission.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *