Présentation

KILONGA (qui signifie enfant en malgache), association française régie par la loi 1901, développe depuis 2006 des actions de solidarité avec Madagascar pour l’éducation. C’est une petite association qui contribue à la dynamique autour de l’éducation en milieu rural malgache. Les premières actions ont été menées à Imerina-Imady (sur les Hautes Terres), devenu la commune-pilote de l’association. Le budget moyen annuel de KILONGA est de 4000€. Cette faiblesse du budget permet de mettre au cœur des préoccupations la mobilisation et l’engagement. Cette dynamique s’inscrit dans une volonté de co-développement et de responsabilisation des habitants et des partenaires locaux à Madagascar et des partenaires européens ; chacun contribuant à sa manière à l’amélioration et à la sensibilisation des enjeux de l’éducation à Madagascar.

kilonga

Les membres et les partenaires de KILONGA participent volontairement à ces actions. De plus, seulement 10% du budget sert au fonctionnement du Réseau KILONGA, le reste c’est-à-dire 90% du budget va directement aux bénéficiaires. La gestion financière de l’association est transparente, les postes de dépenses et de recettes sont précisés chaque année.

La spécificité du Réseau KILONGA réside dans la proximité avec les acteurs locaux, tant au niveau des contacts que dans la définition des projets à mettre en place chaque année. Elle se fait entièrement en collaboration avec les acteurs locaux à Madagascar (mise en place d’une « commission éducation » réunissant les parents d’élève, les enseignants, le maire, les directeurs d’école, etc). Cette approche privilégiant l’écoute, la consultation préalable et le dialogue avec les parties prenantes locales vise à les impliquer pleinement dans les actions, dès leur définition.

L’association KILONGA intervient principalement en milieu rural où le niveau d’illettrisme est encore très élevé à Madagascar. Dans son site-pilote, à Imerina Imady, le Réseau KILONGA a développé cinq catégories d’actions :

– (1) En parrainant les enfants les plus démunis afin qu’ils puissent aller à l’école et terminer leur parcours scolaire primaire dans de bonnes conditions.

– (2) En améliorant et en créant les structures de l’éducation (telles que bibliothèque, bâtiment scolaire, etc).

– (3) En renforçant les échanges entre les élèves des écoles de Madagascar et ceux d’Europe, mais aussi entre éducateurs français/malgaches.

– (4) En promouvant l’éducation civique et citoyenne ainsi que l’éducation au développement durable.

– (5) En finançant des séances de formation des enseignants ruraux afin d’améliorer la qualité de l’enseignement (formation assurée par des spécialistes nationaux de pédagogie).

La réalisation de ces actions ont permis à tous de développer une relation de confiance, et de poursuivre et renforcer les activités du Réseau KILONGA à Imerina-Imady.

Depuis 3 ans, il y a eu une évolution au niveau de la collaboration entre les deux entités. KILONGA est désormais un acteur accompagnant le développement local de la commune, grâce notamment au soutien du Département des Yvelines en France. En effet, en 2015, KILONGA et le conseil départemental des Yvelines ont signé une convention pour un programme pluriannuel de développement local d’une durée de 3 ans (Projet AINA IMADY).

Le projet AINA IMADY vise à améliorer les conditions sanitaires et éducatives dans la Commune rurale d’Imerina-Imady à travers deux objectifs qui sont de : réduire la mortalité infantile et post-infantile de cette zone à forte prévalence de la drépanocytose, favoriser l’éducation primaire pour tous, y compris des enfants atteints de drépanocytose. Il s’agit de réhabiliter 4 établissements primaires publics (EPPs) et de les munir de douches et de latrines, de réhabiliter le Centre de santé de base (CSB2) et de l’équiper d’une cuisine pour les parents de malades, de former le personnel médical à la prise en charge de la drépanocytose ainsi que de sensibiliser et dépister la population à cette maladie.